Il est des ouvrages qui vous tiennent un moment ! Grand projet pour les 40 ans de Zouille.... Lui tricoter un pull...

Je choisi mon modèle dans the Opinionated kniter d'Elizabeth Zimmermann, je choisi aussi un joli mérinos brun, tout fin... qui s'avère trop mou pour cet ouvrage. On démonte !

Je rechoisis la laine... un mélange d'Alpaga très doux, en double, avec des aiguilles n°6. Evidement, je recalcule tout le modèle (avec le système des pourcentages d'EZ et une calculatrice, c'est super facile !) et c'est reparti... Hop, tic tac tic tac... font les aiguilles à l'approche du jour J... Pull terminé, mais y'a un truc qui cloche... des emmanchures étrangement étroites, on dirait un modèle des années 70... Argh !!! Je rentre donc les fils (jusqu'aux emmanchures, les coquines !) et offre son cadeau à l'homme (en lui expliquant que je vais le lui reprendre tout de suite pour qu'il s'y sente à l'aise). On démonte le haut !

ENFIN ! Je retricote en ajoutant 10 cm avant le raglan et là... magie... ça marche ! Cadeau terminé pour la Saint Valentin... (oui, je sais, c'était il y a trèèèèès longtemps, mais faut savoir qu'ici, on a passé le jour des amoureux tous malades terrassés par la gastro-grippe, et puis l'homme travaille beaucoup et c'est rare qu'on l'ait à la maison "de jour" pour faire des photos. Vivement le printemps...)

IMG_8304

IMG_8300

Bilan technique de l'opération ! En dehors du fait que je ne saurais jamais ce qui s'est passé avec ces emmanchures (j'ai relu et recalculé le modèle des tas de fois... le mystère restera entier...)... Le tricot façon EZ, c'est royal, facile et plaisant.
J'aime l'idée de pouvoir tricoter un modèle vraiment "à sa taille". J'aime l'absence de couture et les petits détails "magiques". J'aime le raglan et l'encolure qui se montent presque tous seuls...
Petite ombre au tableau... J'aime moins le poids du pull qui tire les aiguilles sur la fin...

Je crois que Zouille aime bien son pull. Il est super super chaud (tu parles, de l'alpaga en double !!!!) et va donc devoir patienter jusqu'aux prochains froids... dans un an quoi !